Ceci est "Médor" 8-|

  !MüZ!K(- TRUST - ANTISOCIAL

 

 

Ceci est une représentation de « Médor ».

« Médor » est un cône de signalization routières en plastik dur orange et blanc-cassé, abîmé, sale, laid, de UN mètre de hauteur et de poids indéterminé mais lourd, remplis de béton, armé de fer à béton auquel a été soudé un anneau, à l’arc, pour accrocher les menottes des gardés-à-vue.

« Médor est de fabrication artisanale, unique en son genre à ma connaissance, une manifestation de la techno-diversité, mais aussi un instrument de torture néo-médiéval, néo-moyenageux, une horreur, un monstre, un plot pozé à la frontière de guantanamo, une insulte à l’humanisme, à l’Humanité, et à la Justice.

Une provocation de guerre ?

« Médor » est un instrument de torture pour des « peines et traitements cruels, inhumains, et dégrandants ».

« Médor » est une violation des lois française et du Droit International, un « outrage » et une souillure, une erreur, une bavure, pour la France telle qu’on l’aime, pour la France des Droit de l’Homme et des Libertés Fondamentales.

« Médor » est un blasphème, un des gardien de l’Enfer de Guantanamo, un avatar de Cerbere sans tête, un démon dégénéré mais matérializé, réel, concrèt, une pièce à conviction évidente, une preuve incontestable.

« Médor » n’a pas refait et ne refera pas mon éducation, et il ne m’a appris ni « Le Droit », ni « Les Lois », ni « MES DROITS », ni « mon devoir » de Citoyens du Monde.

« Médor » est engin de mort, il peut tuer, il peut provoquer la mort, il est dangereux, et ses « maîtres le sont tout autant que lui, sans doute beaucoup plus, eux sont armés, formatés, et souvent bourrés, alcoolizés, cachtonnés.

« Médor » est une iCône, un symbole, un produit du système.

 

La Correctionnelle est un « outrage » !

(et l’erreur judiciaire est un « crime »)

 

Correctionnelle pour un « outrage » ?

 

C’est une forme de « totalitarisme », de la « dictature » ! C’est une atteinte odieuze à la « liberté d’expression » et à la « liberté d’opinion », et au droit à la « légitime défense ». C’est faire taire tous ceux qui voudront contester les autorités en place, c’est tuer dans l’œuf toute oppozition au pouvoir dictatorial, c’est la fin des débats démocratiques et de la démocratie. Si c’était appliqué, plus personne ne parlerait à l’assemblée nationale, ou dans les communes, au conseil général, aucune contreverse ne serait possible avec les gens qui ont un poste officiel, qu’ils soient élus ou non. C’est la fin des libertés individuelles. Réelle et toute proche, la mort des individus, des personnes, des humains et de l’humanisme. (ADN != être humain)

 

FLICAGE et FICHAGE ADN ??

Dictature militaire et eugénisme ??

(gendarmerie == armée de terre)

L’appartenance à la famille humaine n’est pas une question de fichage ni de contrôle, mais de reconnaissance, de pragmatisme, de réalisme. (c’est scientifiquement prouvé : nous sommes tous des « êtres-humains » et avons les mêmes droits.)

Qui a porté plainte pour « outrage » quand on nous a rabaissé jusqu’à « la France d’en bas », quand on nous a traité comme des « racailles », comme des « masses », quand on nous parle de « la grogne » ??

Ce flicage et ce fichage génétique sont des outrages, des insultes faites à tous les français et à Toute l’Humanité, c’est du « nazisme », pur et dur, pur et simple, ou « néonazisme », c’est exactement le même principe, les mêmes méthodes, à peu près, et dans le même but, et souvent les mêmes acteurs ! (banksters, industriels, politiciens…gendarmes, policiers, crs, militaires, « forces de l’ordre » et « services secrets »… milices ? paramilitaires ? tueurs à gages ? ou dictateurs avec « solution finale » clefs en mains, programmée garantie ?)


De plus :

La « préférence nationale », c’est comme « monter en haut » vers le nationalisme, ou « descendre en bas » vers le racisme et la haine raciale, c’est un genre de communautarisme intégriste français, c’est parfaitement anticonstitutionnel ! ça n’a absolument aucun sens à l’ONU en 2009, aucun fondement, aucune justification, aucune légitimité !

Le Droit français, Les Lois françaises et Internationales sont parfaitement clairs et précis sur ces points cruciaux : droit à une nationalité et de changer de natinalité, et droit d’azile ; droit de choisir sa résidence dans son pays, de quitter son pays, de retourner dans son pays, et droit à la propriété privée, droit à la vie, à la santé, à la sûreté de sa personne, et la reconnaissance juridique en tous lieux ; le droit à la sécurité sociale et à la protection sociale, le droit à la fraternité, à l’égalité, ET à la LIBERTE !

 

 

FICHAGE ADN et « préférence nationale »…c’est le néonazisme à l’état pur ! à peine masqué, presque décomplexé, institutionalizé !?!? LA TERREUR !!!!

Vous êtes outrés, tous et toutes ?

Moi j’ai honte à en crever de faire partie de ce peuple, de ce pays de « collabos », d’abrutis, de consanguins, de pédophiles, et des pires saloperies polluantes et nazifiantes que la Terre-Mère n’ait jamais porté !


« Médor » est un instrument de torture néo-nmédiéval, néo-moyen-ageux, artisanal, rien de légal, rien d’officiel, rien d’humain, rien à voir avec « Le Droit », ni avec « La Justice », rien absolument rien !

 

D.U.D.H. 1948 : (« Résolution des Nations Unies pour la Paix dans le Monde »)

ARTICLE 5 : Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. 

(« peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants »)

http://www.aidh.org/Biblio/Txt_Univer/Declaration.htm

http://refusadn.free.fr/

http://www.amnesty.fr/

(par Renaud Vernhes, au village 32 300 Lagarde-Hachan, le 17 février 2009 pour la PaiX)