CEM -Champs ElectroMagnétiques

Étude de cas  Surmortalité : Présentation succincte.

De 1999 à 2004, les employés du Cégep et la direction ont cherché la cause d'un taux anormalement élevé de cancer chez le personnel de certains secteurs du collège (24 cancers, 12 morts...).

Ils ont vérifié si le site avait  été contaminé, ils n'ont rien trouvé,
Ils ont vérifié les conduits de ventilation, ils n'ont rien trouvé, etc . . .

Ils ont vérifié s'il y avait présence d’irradiation artificielle HF micro-ondes et . . .
ils en ont trouvé beaucoup !

Cette irradiation provenait essentiellement des batteries d’antennes relais de téléphonie mobile cellulaires installées sur le toit du Cégep et des réflexions.

Après avoir convenu de l'existence de ces niveaux élevés d'irradiation artificielle micro-ondes,
les scientifiques de la compagnie de cellulaire ont contesté le lien de cause à effet.

 La direction a commandé une étude épidémiologique sur les cas de cancers.

L'expert scientifique du Cégep est le Dr Andrew Michrowski d'Ottawa,
pionnier dans la mesure et  la reconnaissance des effets néfastes des champs électromagnétiques au Canada depuis 1985.

Next-up organisation va prochainement diffuser un dossier sur le
Dr Andrew Michrowski.

L'étude a confirmé les nombreux cas de cancers et d'autres maladies sérieuses,
mais comme cela est souvent le cas dans ce genre de dossier au caractère explosif,
les chercheurs ont conclu que l'échantillon de la population étudiée 
était . . . trop restreint pour pouvoir conclure !!.

La compagnie de téléphonie mobile a tout de même retiré ses antennes relais
du toit prétextant la fin du contrat (Bail). 

La direction et les syndicats du personnel ont convenu de ne pas parler publiquement de ce dossier, afin de ne pas nuire à la réputation du collège.

Maintenant les membres du personnel ont rompu le pacte de silence
car la nouvelle direction avait décidé d'installer un système WiFi,
ceci malgré les objections du personnel.

Merci de véhiculer ce dossier pour faire éclater la vérité.



+++
www.next-up.org Traduction non opposable, se référer à l’original: www.emfacts.com/weblog/?p=317
Rapport écrit par Rowan Campbell à Melbourne, concernant la réunion de l’OMS à Melbourne (Australie) le 17 Novembre 2005 sur le Dossier d’ Etude des Champs ElectroMagnétiques (CEM) de l’OMS

Ce 17 novembre à l'université Swinburne de Melbourne, je me suis occupé de l'atelier régional de
l’OMS concernant les radio-fréquences, ses effets sur la santé ainsi que les options politiques, et j’ai
rédigé ce rapport.
Malheureusement j'ai manqué le discours d'ouverture de Michael Repacholi, et suis arrivé avec
environ 120 personnes pendant la présentation du Dr Emilie van Deventer concernant la population
qui est sensible aux radios fréquences. Le Dr van Deventer a déclaré qu'il y avait un besoin d'effectuer
davantage de travail sur l’électrosensibilité (elle l'a appelée hypersensibilité électrique), et a indiqué
qu’elle lui semble qu’il est nécessaire de s’occuper de ce problème. Elle a également abordé les
questions de la vulnérabilité possible des enfants aux Champs ElectroMagnétiques (CEM).
Un membre de l’assistance a soulevé les difficultés rencontrées avec les nombreuses études, qui sont
souvent une provocation envers l'électrosensibilité.
Ceci est très dur à supporter.
Les études précises entreprises par des groupes de scientifiques qui ont toutes les qualités ˝morales
devraient également être disponibles bientôt, sur l’ensemble de la téléphonie mobile, des téléphones
DECT, des ordinateurs, etc.. . Tout ce qui est dégénératif est très difficile à supporter pour toutes les
personnes qui souffrent d’acouphènes. Un membre de l’assistance a également déclaré que les
électrosensibles peuvent être accusés d'avoir des problèmes psychologiques. On a également noté qu'il
est difficile de suivre les évolutions technologiques qui posent un problème continuel avec la recherche.
Le représentant d'ARPANSA à l'OMS a donné un état des développements courants dans les
transmissions sans fil, telle que l'USB, et autres sujets.
Après la fin de sa présentation, un membre de l’assistance a demandé si le forum des utilisateurs de
mobiles serait présenté dans le futur par l’ARPANSA , ceci a été démenti.
Il a été abordé le problème de la couverture par les micro-stations et pico-stations cellulaires, suivant
une question que je lui ai posée :
En ce qui concerne les micro-stations, les pico-stations et les macro-stations cellulaires, il est prévu
pour l'Australie qui est une grande région d’espaces ruraux un développement des macro-stations
cellulaires.
Actuellement en pleine ville de CREST qui est située dans le sud de la France, il y a une macro-station
cellulaire, dont le taux de mortalité dans sa proximité en août était très supérieur à celui de la
population environnante. Il y a en outre un rapport d'environ 20 cancers près de la ville de SÉVILLE
en Espagne. L'OMS ou l'ARPANSA ont-elles des plans pour envoyer des équipes dans ces endroits
pour rassembler des données et pour obtenir des clusters ? sur le fond de ces cas ?
Réponse : non. L'OMS n’a rien prévu pour ces pays.
L'ACRBR a présenté certaines données scientifiques, y compris un certain travail théorique
prometteur sur l'action du rayonnement sur des molécules de protéine par un mécanisme de
résonance. Il a été également mis en place une petite étude dans l'électrosensibilité. Elle ne sera pas
achevée avant 2007.
1/4
Le Dr Veyret de France a présenté le commencement d’une vue d'ensemble de la recherche
européenne. Il a déclaré qu'il y a beaucoup d'équipes fortement expérimentées en Italie, où il est fait
actuellement une année sabbatique, ceci comparé à d'autres pays. Ils y ont récemment décroché. Un
représentant d'industrie dans les assistances a demandé combien d'argent avait été dépensée en
recherche 9 ou 10 millions d'euros par an ceci pendant quelques années. Pendant ce temps ce qui a
semblé être un représentant de l’industrie a dit à une conférence sur les CEM et la santé que
probablement nous devrions ignorer l'issue de ces études sur les effets des CEM sur la santé parce
que nous pourrions avoir la traduction en anglais qui est la langue parlée dans le monde entier.
Après une interruption, Lindsay Martin, Directeur dans la section des CEM à l’ARPANSA a présenté
et énoncé qu’il était clair qu'il y avait un souci et une colère dans quelques ˝groupements de la
communauté˝, pour discuter avec franchise du sujet avec le grand public. Il a demandé des
suggestions sur des lignes de conduite et a désigné quelques associations qui s’impliquent et évoluent
très correctement la situation (ndlr : problématique) et qui se sont réellement engagées pour une
information du grand public. Ceci s’est accompagné d’un changement de la tonalité des démarches,
avec des discussions dans l’assistance. Les orateurs présents ont mentionné des découvertes (ndlr :
révélations) des effets des CEM sur la santé.
Le Dr Veyret a de nouveau présenté, le rapport ˝ sur les téléphones mobiles et leurs stations de
bases˝. D’entrée, il a déclaré qu'il n'y avait aucun danger apparent de vivre près des stations de base.
Nous ne pouvions pas arrêter les rires, il y a eu beaucoup de déplacements de chaises.
Dans sa présentation sur les études des animaux etc.., il a donné un certain nombre d’effets prouvés,
et je crois que c'était lui qui a noté que les études qui dérangeraient le sommeil ne seraient qu’une
apparence, aussi bien qu'un autre facteur que j'oublie. (ndlr, phrase exact en anglais : ˝In his
presentation on animal studies etc, he gave some ground on proven effects, and I believe it was he who
noted that sleep studies were settling towards showing disturbed sleep issues, as well as some other
factor that I forget˝. Ce tour de handball sur les vraies études épidémiologiques du monde va connaître
une issue évidente prochainement dans les médias, et ceci en tant que représentants officiels de l’OMS
et de l’ARPANSA. Il a noté l'interaction possible des produits chimiques avec les CEM, et a fortement
développé les difficultés de la recherche.
Il a déclaré qu'il n'y avait aucune évidence de dommages génotoxiques. Je l’ai questionné sur les 2 ou
3 études récentes qui démontrent les dommages sur le sperme, qui ne sont pas des "dommages purs"
mais des interférences (ruptures ?) d'ADN. Il a nié ceci.
Un Professeur Suédois qui avait avancé de graves conclusions sur des explications sur l’origine des
cancers s'est levé. Il a présenté une analyse soigneusement équilibrée sur des données de tumeurs du
cerveau provenant de sources multiples, en prouvant que quelques sources menaient maintenant
directement à une inadéquation sur l’origine du risque, mais ces données étaient incomplètes au stade
actuel pour en tirer les conclusions. Les grandes manifestations du cancer n'ont pas été discutées et
les questions qui ont été posées au sujet du côté de la tête, où sont localisées les tumeurs, semble
apparaître du côté où est appliqué le téléphone mobile.
Laurie Challis a présenté quelques modèles mathématiques montrant des interactions des CEM avec
le tissu vivant et les rayonnements des fréquences pulsées. Il a déclaré que tandis que rien n'était
concret, on a noté que les doses maximales de très grands rayonnements pourraient produire à
certaines conditions des effets sur telles ou telles ˝membranes˝ de cellules sur des points
précis, mais seulement dans certaines gammes de fréquences.
2/4
Tandis qu'il y avait des discussions animées entre les représentants de l’industrie et ceux qui ne
l’étaient pas, il s'avère qu'il peut y avoir un certain degré de conciliation d’environ un quart des
représentants de l’OMS au sujet des imperfections sur les précédentes traitements des études,
mais cela devrait évoluer dans l’avenir.
Enfin vers la fin, arrivent les questions d’un représentant de l’industrie qui demande pourquoi nous
n’arrêtons pas toutes les recherches maintenant, c’est une perte de temps qui coûte cher, il n’y a pas
de danger et ceux qui se plaignent donnent juste des idées. Les Participants étaient en profond
désaccords avec cette dernière question. Concernant l'épidémiologie : Nous avons deux études qui
montrent une association modérée de divers effets des CEM avec la maladie d’ Alzheimer. En outre
nous avons maintenant une approche relative à l’année 1997 en Suède (un des Participants s’est levé
de sa chaise pour dire que cette étude n'était pas concluante) prétendant démontrer avec précision
l’élévation du taux de maladie d'Alzheimer depuis1997 en Suède depuis la mise en service du
bi-bandes des téléphones mobiles et des nouveaux standards d’émissions numériques.
Tandis que des études conséquentes et bien faîtes sur plusieurs variantes de la maladie démontrent
le lien aux niveaux des taux de pénétrations des téléphones mobiles dans diverses régions
de Suède, l'OMS peut avoir toutes les études pour conduire n'importe quelles études épidémiologiques
sur la maladie d’Alzheimer ? Le Professeur Suédois n'avait jamais entendu parler de l'étude suédoise
de son propre institut Suédois, et avait suggéré une recherche d’investigations sur 10 ans. Le
Président a suggéré qu'il doit avoir été à l’origine d’une de ces d'études de qualité et il y a eu un rire
unanime, et nous avons fini la journée avec des applaudissements.
Je n'ai pas assisté au deuxième jour. Dans un futur proche si les participants des représentations
publiques des différentes régions du monde étaient présents à ces réunions, et hors de toutes
réflexions, s’ils n’obtiennent pas rapidement les résultats des enquêtes scientifiques de l'OMS sur les
rapports en cours cela va friser la fraude scientifique. Si les électrosensibles veulent se faire entendre,
ils devront à l’avenir activement s’impliquer dans la conception et la réalisation d’études.
Dans un rapport de presse lié à Michael Repacholi : ˝ La TV présente plus de risques que le
téléphone mobile˝, qui tend dans les discussions de ce jeudi à étouffer une affaire évidente, contenant
les rapports (études) de personnes qui `sont généralement effrayées par cette nouvelle technologie...
mais aussi qu’après que 250 millions de $ ont été dépensés dans la recherche sur dix ans et que nous
n’avons toujours pas trouvé (la raison des problèmes sur la santé)... Dont le motif est de dire que
personne n’a la vraie solution, et que la science n’indique rien... Il est inutile de perpétuer un mythe.˝
Ce rapport comme il est rapporté en tant que tel est faux, fallacieux, trompeur et est conçu pour
créer une situation toxique. Il y a une chance que les études et les rapports de mortalité des stations
d’antennes relais de téléphones mobiles isolées représentent en l’occurrence des interactions qui
agissent, ceci étant un facteur secondaire, même s’il est rare. Les témoignages sur l’aspect médical
(ndlr : biologiques et sanitaires) des effets attribués aux rayonnements des champs éléctromagnétiques
se sont probablement produits.
Cependant, les décès et les symptômes ressentis dans la ville de CREST ne peuvent pas être attribués
à des problèmes psychologiques. Une partie du comportement de certains opérateurs dans le choix de
quelques emplacements provoque des manifestations dans le monde entier et approche l’homicide
involontaire et la folie.
Si la médiatisation et la gestion du Dossier des CEM de l’OMS continuent d’être coordonnées à sa tête
par le Dr Michael Repacholi, l'OMS devrait être forcée de renvoyer (ndlr : le virer) et le remplacer par un
scientifique.
3/4
Le chef des télécommunications Telstra de l'Australie avait beaucoup de représentants à la
conférence, et il vient juste d’annoncer la semaine dernière dans une entrevue télévisée de ABC le
dimanche le 20 novembre, qu'il prévoit de courir le pays avec la 3G, et aussi avec l'Internet sans fil.
L'OMS :
Le Dossier CEM de l’OMS soulève de notoriété publique une polémique sur sa non résolution, ainsi que
son financement et sa coordination (responsabilité de sa conduite).
. . . Le Dossier CEM de l’OMS est fondamental, il a été créé pour éviter un conflit entre l’arrivée d’une
nouvelle technologie et le devoir de protéger l'individu. La grande industrie a tiré profit de ceci pour
contrecarrer le projet CEM. La seule solution à ce problème est d’opposer une science performante et
courageuse.
Les Médias :
Les médias avec la révolution de télécommunications sont l'un des plus grands responsables de ce qui
se passe. En effet, il est maintenant évident que l’ensemble des médias ont installé une censure sur
l’information relative aux décès, maladies et électro-refugiés (ndlr: électro-réfugiés = ayant eu
obligation d’abandonner leur maison à cause des CEM). Les médias n'ont pas aidé à résoudre cette
situation, ne l’aideront probablement pas. Pourtant leurs implications auraient fondamentalement résolu
le conflit.
Pour ceux qui sont concernés, en dehors de la campagne médiatique, et pour éviter la défaite, de
nouvelles formes d’actions doivent impérativement être mises en oeuvre : envoi de mailings
d’information en masse directement en bloc dans les milieux universitaires et aux responsables
de groupements sociaux par exemple. Les Riverains d’antennes relais et les Electrosensibles doivent
devenir des créateurs et se mobiliser avec les nouvelles technologies de communications (telles que
SMS et Javascript) pour recevoir les messages extérieurs et les retransmettre après une recherche
d’impact appropriée (essaimage). Si cela n’est pas réalisé, le silence des médias continuera.
L’essentiel restant que les vrais Scientifiques du monde doivent déterminer si notre réaction face aux
irradiations électromagnétiques est juste.
Rowan Campbell.
4/4
- ndlr -
---- Original Message -----
From: Roger Santini
To: Next-up: Contact
Sent: Thursday, October 06, 2005 4:21 PM
Subject:
. . . / . . . car maintenant le combat "des ONG"(ndlr) est connu partout dans le monde.
A mon avis, c'est la seule façon de faire bouger les choses, en portant l'information au maximum de personnes.
. . . / . . .
Amitiés.
Roger.
+++
- Toutes les Next-up News / All Next-up News: www.next-up.org/Newsoftheworld/2009.php
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :